Æ

Fondation

Grâce à Bruyère, les miracles existent

 Bill et Sandra

Le premier son prononcé par Sandra a été reçu comme un cadeau de Noël avant le temps, le 21 décembre 2015, juste après son cinquantième anniversaire de naissance. Nous étions dans sa chambre, à l’Hôpital Élisabeth-Bruyère, où elle faisait de la réadaptation après avoir subi un accident vasculaire cérébral. Elle pointait quelque chose du doigt dans sa chambre. Elle voulait quelque chose... 


Ce fut le son le plus incroyable que j’aie entendu de toute ma vie!


Sandra et moi avons vécu bien des aventures ensemble. Nous cumulons presque 4000 heures de vol en tant que pilotes de montgolfière. Même si l’aventure que nous vivons en ce moment est la plus difficile de toutes, c’est aussi celle qui nous donne le plus : la santé de Sandra.

Sandra s’était fait dire que plus jamais elle ne pourrait marcher ni parler. Grâce à Bruyère, les miracles existent.

Moins d’un an après son accident vasculaire cérébral, Sandra s’envolait à nouveau, dans une nacelle faite sur mesure pour elle. Plus nous prenions de l’altitude, plus son visage s’illuminait d’un sourire triomphant.

La prochaine fois que vous lèverez les yeux pour voir une montgolfière traverser le ciel en silence, pensez à Sandra et à toutes les personnes que vous avez aidées en faisant un don à Bruyère.

Nous, aérostiers, avons une devise, et c’est ce que je vous souhaite à tous : Brise légère et atterrissage en douceur.

Un conjoint aimant, Bill Whelan