Æ

Nous sommes Bruyère

Salle de nouvelles

Bruyère lance À vélo sans âge dans le marché By

2/8/2017

Après le succès sans précédent de son programme À vélo sans âge à Orléans, Soins continus Bruyère a fièrement répété l’expérience, cette fois au cœur de la ville, grâce à un généreux don de la Fondation Taggart-Parkes.

Le pilote et un résident sur le vélo À vélo sans âge 
 
À vélo sans âge est un programme qui met de la gaieté dans la vie des aînés en leur donnant l’occasion de sentir une appartenance à la collectivité et de rester actifs. Le tout débute par un simple acte de générosité : emmener deux ou trois aînés en randonnée à vélo pour leur faire prendre contact avec la nature et la vie sociale, installés en toute sécurité dans un vélo triporteur. Pour les bénévoles spécialement formés pour ce type de randonnée à vélo, il s’agit aussi d’un moment privilégié pour créer des liens avec les aînés et partager avec eux l’amour du grand air.

L’été dernier, Bruyère s’associait avec Gary Bradshaw, un concitoyen qui a découvert le concept À vélo sans âge lors d’un voyage en Europe, pour lancer le premier programme du genre dans un organisme de santé en Ontario. Pour sa saison inaugurale, 193 personnes résidant à la Résidence Saint-Louis et au Village Bruyère ont vécu l’expérience cycliste au grand air. Au compteur, 1 500 kilomètres ont été parcourus!

« Nous avons mis ce programme sur pied à notre foyer de soins de longue durée d’Orléans et vu le succès que nous avons connu, il était clair que nous devions trouver une façon d’étendre sa portée », explique le nouveau président-directeur général de Bruyère, Guy Chartrand.

Le don de la Fondation Taggart-Parkes en vue de l’achat d’un second vélo fut pour Bruyère l’occasion rêvée d’étendre le programme À vélo sans âge à la Résidence Élisabeth-Bruyère. « Notre ville est magnifique, et pour les personnes qui vivent en son cœur même, de nombreuses découvertes et expériences les attendent », se réjouit Paul Bard, l’un des bénévoles de Bruyère spécialement formés pour manœuvrer ce type de vélo avec passagers.

La solitude est parfois le lot de bien des aînés vivant en établissement de soins de longue durée ou en maison de retraite qui n’ont plus la capacité physique d’enfourcher un vélo et de rouler sur le chemin des souvenirs. C’est le constat qui a permis à la mission À vélo sans âge de prendre forme et de donner aux aînés la chance de reprendre contact avec l’extérieur, de se rappeler des souvenirs et de se raconter.
 
Au début de l’été, l’équipe du service de soutien thérapeutique de Soins continus Bruyère a reçu le Prix de célébration de l’esprit humain du Collège canadien des leaders en santé. Ce prix reconnaît et honore les importantes contributions à l’essor du domaine de la santé, qui se traduisent par des actes de bienveillance et de compassion allant bien au-delà du sens du devoir en ce sens qu’elles servent d’exemple et procurent des bienfaits à long terme.

« Les gens qui ont fait une escapade à vélo nous racontent des histoires extraordinaires. On sent que leur vie a repris des couleurs », se réjouit Karen Lemaire, directrice du Service de soutien thérapeutique de Bruyère. « Pour nous, à Bruyère, ce programme s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de soins intégrés pour les aînés », poursuit-elle.