Æ

Patients, résidents et familles

Votre sécurité et votre bien être

Bruyère s’engage à offrir des soins de qualité en toute sécurité dans un milieu qui favorise le respect, l’ouverture aux différences culturelles et la dignité des patients, des employés et des visiteurs. Aucune forme de harcèlement, de maltraitance ou de violence ne sera tolérée.

 

latex, violence 

Bracelets d’identité

Durant votre séjour, vous porterez un bracelet d’identité. Il fournit des renseignements essentiels au personnel et aux bénévoles.

Nous encourageons les personnes qui souffrent d’allergies potentiellement mortelles ou d’autres problèmes médicaux importants – surtout celles qui font souvent des sorties – à porter aussi un bracelet MedicAlert.

Médicaments

Remettez à votre infirmière tous les médicaments que vous avez apportés de chez vous ou d’un autre hôpital. Tous les médicaments que vous prenez à Bruyère doivent être prescrits par votre médecin de Bruyère et, dans la majorité des cas, ces médicaments vous seront fournis par la pharmacie de l’hôpital.

Avant de vous administrer des médicaments, nous confirmerons votre identité en :

    • vous demandant votre nom ou votre date de naissance;
    • vérifiant votre bracelet d’identité (il fournit des renseignements essentiels qui seront utilisés par le personnel et les bénévoles);
    • comparant ces renseignements à ceux de votre dossier.

À votre arrivée à l’hôpital et lors de votre départ, notre équipe de la pharmacie passera en revue tous les médicaments que vous prenez pour s’assurer qu’ils sont efficaces et n’ont pas d’interactions nocives. Votre famille et vos amis ne doivent pas vous apporter de médicaments.

 

Vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire des médicaments de rechange. Si vous ressentez des effets secondaires à la prise d’un médicament ou si vous avez des questions sur votre médication, parlez en à votre infirmière, à votre pharmacien ou à votre médecin. Vous ou votre famille devez prendre les dispositions pour obtenir, administrer et payer tout traitement non prescrit par votre médecin.


Lors de votre congé, vous serez informé de tout changement apporté à votre médication lors de votre séjour à l’hôpital. Nous transmettrons également cette information à votre médecin de famille et à votre pharmacie communautaire. 

Prévention et contrôle des infections

Veuillez consulter la section sur la COVID-19 pour connaître les derniers détails à ce sujet.

Éclosions de maladies infectieuses


Vous pouvez obtenir les renseignements les plus récents sur les éclosions en appelant la ligne INFO de Bruyère au 613-562-6262, poste 1600, ou en visitant notre site Web à bruyere.org/fr/home.

D’autres mesures de prévention et de contrôle des infections pourraient être mises en oeuvre pour vous. Vous pourriez aussi remarquer certains changements en cas d’éclosion.

    • Nous pourrions restreindre les visites dans certaines unités ou dans l’ensemble des installations. Des affiches indiqueront les zones touchées et les restrictions mises en place.
    • Nous afficherons plus d’information et de directives sur la bonne technique de lavage des mains et le port d’équipement de protection individuelle avant l’entrée dans la chambre d’un patient.

Grippe saisonnière


La grippe saisonnière est une maladie respiratoire contagieuse. Elle s’attrape et se propage facilement. Que vous soyez dans un milieu de soins de santé ou ailleurs, votre meilleure défense contre ce virus est la vaccination annuelle.


Chaque automne, nous offrons gratuitement le vaccin antigrippal à nos patients, à nos employés et à nos bénévoles. Le vaccin peut être administré en tout temps, d’octobre à la fin avril.


Hygiène des mains


L’un des meilleurs moyens de freiner la propagation des infections est de bien se laver les mains. Des distributeurs de désinfectant pour les mains à base d’alcool ont été placés à chaque entrée de nos hôpitaux et un peu partout à l’intérieur. Votre fournisseur de soins peut aussi vous donner des instructions sur la bonne façon de vous laver les mains devraient également être affichées partout dans l’hôpital.

Visiteurs

Veuillez consulter la section sur la COVID-19 pour connaître les derniers détails à ce sujet.

Aidez-nous à freiner la propagation des infections.
    • Utilisez le désinfectant pour les mains à base d’alcool mis à votre disposition au moment d’entrer dans l’hôpital et d’en sortir, et au moment d’entrer dans la chambre d’un patient et d’en sortir.
    • Si vous êtes malade, repoussez votre visite jusqu’à ce que vous soyez guéri.
    • Au besoin, nous pourrions mettre en place des restrictions provisoires concernant les visites.

Les enfants de moins de 12 ans doivent être accompagnés et surveillés par un visiteur adulte.


Aucun comportement violent ou inapproprié ne sera toléré.

Visiteurs

Veuillez consulter la section sur la COVID-19 pour connaître les derniers détails à ce sujet.

Aidez-nous à freiner la propagation des infections.
    • Utilisez le désinfectant pour les mains à base d’alcool mis à votre disposition au moment d’entrer dans l’hôpital et d’en sortir, et au moment d’entrer dans la chambre d’un patient et d’en sortir.
    • Si vous êtes malade, repoussez votre visite jusqu’à ce que vous soyez guéri.
    • Au besoin, nous pourrions mettre en place des restrictions provisoires concernant les visites.

Les enfants de moins de 12 ans doivent être accompagnés et surveillés par un visiteur adulte.


Aucun comportement violent ou inapproprié ne sera toléré.

Vidéosurveillance

Bruyère utilise un système de vidéosurveillance. Un agent de sécurité est en poste entre 7 h et minuit. De plus :
    • nous vous suggérons de garder moins de 20 $ dans votre chambre;
    • ne laissez jamais vos objets de valeur sans surveillance, surtout dans les aires communes;
    • si vous voyez une personne agir de manière suspecte, veuillez en informer le personnel immédiatement.

Prévention de la violence

Pour la sécurité de tous, notre programme de prévention de la violence interdit toute forme de violence verbale ou physique.

Les personnes adoptant des comportements agressifs ou violents pourraient se faire dire de quitter les lieux.

Exemples de comportements violents : mordre, tripoter, frapper, donner des coups de pied, pincer, donner des coups de poing, pousser, brandir le poing, bousculer, cracher, lancer des objets, tenter de faire ces gestes ou proférer des menaces d’agressions physiques. Certaines personnes réagissent à la frustration, à la peur, à la douleur ou au stress par la violence. Certains médicaments ou problèmes de santé comme la démence peuvent aussi entraîner des comportements violents.

Nous appliquons la Loi sur la santé et la sécurité au travail et informons notre personnel de tout risque de violence. Nous procédons ainsi afin d’assurer la sécurité de tous nos patients et de leur famille.

 

Foire aux questions 

Comment avez vous établi que je puisse devenir violent?

Vous avez fait preuve d’un comportement violent lors d’un incident. Cet incident a été documenté, évalué et considéré comme étant un risque pour le personnel.

Pourquoi y a t il une affiche sur ma porte et pourquoi dois je porter un bracelet rose?

Ces outils nous permettent de communiquer avec le personnel et d’assurer la sécurité de tous. Ils avisent le personnel des comportements violents possibles et les aident à éviter que ces derniers ne soient provoqués. 

 

Est ce que les gens me traiteront différemment?

Un avertissement n’affecte en rien la qualité des soins que vous recevez. L’affiche, le bracelet et l’avertissement figurant dans votre dossier sont nécessaires pour informer les membres du personnel afin qu’ils puissent répondre à vos besoins particuliers.

Est ce que d’autres organisations procèdent aussi de cette façon?

Toutes les organisations de soins de santé sont tenues d’appliquer la Loi sur la santé et la sécurité au travail et d’offrir un milieu de travail sécuritaire à leur personnel. Les pratiques peuvent varier d’une organisation à l’autre, mais les étapes fondamentales sont les mêmes.

Quand cet avertissement sera t il supprimé de mon dossier?

Lorsqu’un incident de violence est documenté, traité et considéré comme étant un risque pour le personnel, l’avertissement est permanent. Une procédure d’appel peut toutefois être effectuée.


Si vous avez des questions ou souhaitez obtenir un formulaire d’appel, veuillez communiquer avec le bureau des relations avec la clientèle en appelant au 613-562-6262, poste 1051, ou en écrivant à clientrelations@bruyere.org. 

Prévention des caillots de sang

Les caillots ou les thromboses veineuses profondes (TVP) peuvent se former dans les jambes, et, moins souvent, dans les bras. Ces caillots peuvent migrer vers les poumons et causer une embolie pulmonaire pouvant entraîner la mort. Les TVP représentent un important problème de santé publique qui touche près de 100 000 Canadiens et cause 10 000 décès chaque année. La plupart des gens croient que la sédentarité est le plus grand facteur de risque alors qu’en fait, ce sont les interventions chirurgicales, les cancers et les hospitalisations qui sont le plus souvent en cause.

La campagne C-L-O-T-S (caillots en français) de Thrombose Canada met en évidence les symptômes les plus communs ressentis par les personnes présentant un caillot :
    • Douleur thoracique
    • Étourdissement
    • Essoufflement
    • Faiblesse dans la jambe
    • Gonflement de la jambe

Veuillez en informer votre médecin si vous souffrez de l’un ou l’autre de ces symptômes.

Prévention des escarres de décubitus

Les escarres de décubitus sont des blessures de la peau et des tissus sous-jacents observées lorsqu’une personne reste assise ou couchée trop longtemps dans la même position. Elles peuvent aussi être causées par de la friction, comme lorsque l’on glisse dans un lit ou que l’on traîne ses talons sur le matelas.

La plupart des escarres peuvent être évitées. Veuillez suivre les étapes suivantes pour prévenir les escarres de décubitus :

    • Surveillez quotidiennement l’apparition de changements cutanés. Signalez tout changement au personnel infirmier.
    • Changez de position au moins toutes les deux heures lorsque vous êtes couché, et toutes les 15 minutes à une heure lorsque vous êtes assis. Demandez l’aide du personnel infirmier, au besoin.
    • Mangez sainement et buvez de l’eau pour bien vous hydrater. Demandez l’aide de votre diététiste.
    • Utilisez des crèmes protectrices et des produits hydratants (sans alcool) pour protéger et revitaliser votre peau.
    • Utilisez des savons doux à pH équilibré pour vous laver.
    • Assurez-vous de nettoyer aussi rapidement que possible toute trace d’urine, de selles ou de moiteur présente sur votre peau.
    • Lorsque vous êtes couché, maintenez la tête du lit relevée à moins de 30 degrés, si possible.
    • Utilisez des objets appropriés (comme des coussins ou des matelas) pour atténuer ou répartir la pression. Vérifiez fréquemment que ces objets sont placés adéquatement. Demandez l’aide de votre diététiste.

Signalez à votre équipe de soins tout inconfort ressenti lorsque vous êtes couché dans votre lit ou assis dans votre fauteuil. D’autres objets d’appui pourraient être disponibles pour aider à réduire la pression.

 

prevention strategies 

Accidents et blessures

Veuillez signaler immédiatement à un membre du personnel tout accident ou toute blessure survenant sur la propriété de Bruyère. Si vous êtes un patient et qu’il vous arrive un accident alors que vous êtes temporairement à l’extérieur de notre propriété, vous devez également le signaler à un membre du personnel dès votre retour à l’hôpital.

Glissements et chutes

La plupart des chutes se produisent lorsqu’un patient essaie de se rendre à la salle de bains ou d’en ressortir. Parfois, les médicaments que vous prenez peuvent vous affaiblir ou vous étourdir.

Nous évaluerons votre capacité à sortir du lit ou à vous lever d’une chaise pour savoir si vous êtes capable de le faire seul en toute sécurité ou si vous avez besoin de l’aide d’une ou de deux personnes. Un pictogramme indiquant comment effectuer vos transferts et comment vous déplacer sera installé sur votre tête de lit, au besoin.
Vous pourriez avoir besoin d’un lève-personne fixé au plafond pour vous mettre au lit et en sortir, ou pour entrer dans la baignoire et en sortir.

Il faudra peut être aussi installer une alarme sur votre lit ou votre fauteuil. Si tel est le cas, une sonnerie retentira au poste de soins infirmiers pour avertir le personnel que vous n’êtes plus dans votre lit ou dans votre fauteuil. Quelqu’un viendra alors rapidement voir si vous êtes en sécurité.

 

Si votre thérapeute vous recommande d’obtenir de l’aide pour sortir du lit ou vous lever de votre fauteuil, actionnez la sonnette d’appel et attendez l’aide. Si vous tombez, utilisez votre sonnette d’appel. Si vous ne pouvez pas l’atteindre, criez pour avoir de l’aide. Ne bougez pas et attendez l’arrivée de l’infirmière ou du médecin.

Si vous voyez quelqu’un faire une chute, ne déplacez pas cette personne et demandez de l’aide. 

Articles soumis à des restrictions

Fleurs et plantes – Bruyère est un environnement sans parfum. Puisque de nombreuses personnes sont sensibles aux produits chimiques présents dans l’air, les arrangements floraux et les plantes se trouvant dans les chambres des patients doivent être inodores. Veuillez jeter les arrangements floraux et les fleurs coupées après sept jours. Les plantes en pot ne sont pas autorisées dans votre chambre.


Caméra, caméra vidéo et téléphone cellulaire – Il est strictement interdit à quiconque – y compris aux patients, aux visiteurs et au personnel – d’utiliser une caméra, une caméra vidéo ou un téléphone cellulaire pour photographier ou enregistrer sur bande vidéo ou audio les patients, le personnel ou les visiteurs sans le consentement écrit de la personne visée.


L’utilisation des téléphones cellulaires est permise sauf aux endroits où des affiches l’interdisent, lorsque leur utilisation pourrait interférer avec les appareils médicaux.

 

Appareils électriques – Les appareils électriques sont interdits dans votre chambre. Cela comprend les humidificateurs, les bouilloires, les rallonges électriques et les ampoules halogènes. Bruyère interdit l’utilisation de coussins à réchauffer au micro-ondes, de coussins chauffants et de couvertures électriques dans tous ses établissements. Il est toutefois permis d’utiliser des appareils de toilette (rasoir et sèche-cheveux) et des ordinateurs portables.


Des réfrigérateurs communs sont mis à la disposition des patients dans toutes les unités de soins.


Mobilier – Vous ne pouvez apporter aucun meuble supplémentaire dans votre chambre.


Téléviseurs – N’apportez pas votre propre téléviseur. Un téléviseur est mis à la disposition des patients dans chaque chambre.

Tabac, alcool et drogues illicites

Veuillez consulter la section sur la COVID-19 pour connaître les derniers détails à ce sujet.

Tabagisme – Bruyère s’engage à offrir un environnement sain pour tous. Conformément à la Loi de 2017 favorisant un Ontario sans fumée, il est interdit de fumer sur la propriété de l’hôpital.

Le terme « tabagisme » réfère au fait de fumer ou d’inhaler toute sorte de tabac ou de produit à base d’herbes, ou d’utiliser tout type de dispositif pour fumer, y compris les cigarettes électroniques.

Le personnel et les bénévoles ne déplaceront ni ne surveilleront les patients qui souhaitent sortir de l’immeuble pour fumer. Pendant votre séjour à Bruyère, nous vous encouragerons à participer aux programmes de réduction ou de cessation du tabagisme.

Alcool – Il vous est en tout temps interdit de consommer des boissons alcoolisées, sauf si un médecin a rédigé une ordonnance vous autorisant à le faire. Il est en tout temps interdit aux visiteurs, aux bénévoles et au personnel de consommer des boissons alcoolisées sur la propriété de Bruyère.

Drogues illicites – Bruyère adopte une politique de tolérance zéro à l’endroit de la consommation, de la possession, de la culture et de la distribution de substances illicites dans ses établissements et sur ses terrains.

Fauteuils roulants et aides à la mobilité motorisées

Fauteuils roulants

Les fauteuils roulants fournis par l’hôpital sont choisis en fonction de vos besoins, tels qu’ils sont évalués par un ergothérapeute. Ce dernier peut aussi vous fournir de l’information sur les ressources disponibles en matière d’équipement au sein de votre collectivité.
Tous les fauteuils roulants appartenant à des particuliers doivent être en bon état de fonctionnement et être sécuritaires avant d’être apportés à l’hôpital. Demandez à votre ergothérapeute s’il est nécessaire d’apporter votre fauteuil roulant et ses accessoires (p. ex. coussins, repose-pieds et tablette). Vous pourriez devoir porter une ceinture de sécurité lorsque vous utilisez votre fauteuil roulant.
En raison des contraintes d’espace, vous devrez prendre les arrangements d’entreposage nécessaires si vous possédez plus d’un fauteuil roulant.

Aides à la mobilité motorisées (AMM)

Toutes les aides à la mobilité motorisées doivent fonctionner aux piles à électrolyte gélifié sans entretien. Il est interdit d’utiliser des batteries d’accumulateurs au plomb. Vous êtes responsable du remplacement des batteries, et de la réparation ou de l’entretien de votre fauteuil roulant personnel. Notre ergothérapeute ou personnel infirmier peuvent vous donner une liste de fournisseurs externes qui se déplacent pour effectuer des réparations.

 

Avant de vous laisser utiliser votre fauteuil roulant ou triporteur électrique, un membre de votre équipe de soins (p. ex. un ergothérapeute) doit procéder à une évaluation complète de votre façon de conduire pour déterminer votre capacité à conduire de façon sécuritaire avec l’AMM. Durant votre séjour, vous devez faire preuve de compétence et de bon jugement en matière de conduite sécuritaire lorsque vous utilisez votre équipement dans l’hôpital, sur ses terrains extérieurs et en ville.

 

Remarque : Les membres de l’équipe de soins évalueront en continu vos compétences de conduite. Il se pourrait qu’ils modifient votre AMM (p. ex. le contrôle de la vitesse), ou qu’ils restreignent ou suspendent vos privilèges de conduire si vous ne respectez pas les lignes directrices suivantes.

 

Directives en matière de conduite sécuritaire

La conduite d’une AMM est similaire à celle d’une voiture. Votre sécurité et celle des autres sont importantes.
    1. Conduisez prudemment. Soyez vigilant et toujours conscient de ce qui se passe autour de vous.
    2. À l’intérieur d’un établissement, roulez à basse vitesse. Le fait de rouler trop vite peut occasionner des blessures non seulement à vous-même, mais aussi aux autres, en plus d’entraîner des dommages à la propriété.
    3. Tournez à basse vitesse. Rouler trop vite dans un virage peut faire basculer votre appareil.
    4. Ne roulez pas sur les bordures ou les dénivellements de plus d’un pouce et demi (3,5 cm).
    5. Il est interdit de conduire sous l’influence de l’alcool ou d’une autre substance contrôlée.
    6. Ne permettez à personne de monter avec vous sur votre AMM et ne remorquez personne.
    7. Soyez extrêmement prudent quand vous conduisez à proximité d’escaliers.
    8. Seuls les membres du personnel peuvent vous aider à circuler dans les zones achalandées. Dans ces cas là, et par souci de sécurité, il est interdit aux autres patients d’offrir leur aide.
    9. Rangez vos articles de façon sécuritaire à bord de votre AMM; ne transportez pas d’objets épars.
    10. Coupez le contact de votre AMM avant d’y monter ou d’en descendre.
    11. Si vous conduisez un triporteur, n’oubliez pas de verrouiller le pivot du siège.
    12. Lorsque vous roulez, gardez toujours les pieds sur les repose-pieds de votre triporteur ou de votre fauteuil roulant électrique.

Conseils pour utiliser une aide à la mobilité motorisée

    1. Le port de la ceinture de sécurité est fortement recommandé, car une secousse soudaine pourrait vous faire tomber de votre AMM.
    2. Vérifiez la batterie avant chaque sortie pour vous assurer qu’elle est pleinement chargée.
    3. Tenez compte des conditions météorologiques lorsque vous prévoyez sortir; la neige peut diminuer l’adhérence des pneus sur la chaussée et la pluie peut endommager les circuits électroniques.
    4. En ville, il est recommandé d’utiliser un drapeau orange pour vous rendre plus visible des autres conducteurs.
    5. Ayez un plan d’urgence en prévision de vos sorties en ville; il serait bon d’avoir un téléphone cellulaire ou de demander à un bénévole ou à un ami de vous accompagner, par exemple.
    6. Évitez de surcharger le panier de votre triporteur, car cela pourrait le déséquilibrer.
    7. Ne prêtez jamais votre AMM à un autre patient ou à un visiteur.
    8. Garez votre AMM dans un endroit sûr où elle ne nuira à personne. Dans les chambres des patients, il faut laisser assez d’espace autour des lits. Par conséquent, votre AMM ne doit pas se trouver dans votre chambre.
    9. Ne bloquez pas les entrées de l’hôpital.
    10. Lorsque vous êtes dans l’ascenseur, coupez le contact de votre AMM pour éviter qu’une personne ne pousse accidentellement le levier ou les boutons de commande.
    11. Envisagez d’installer des rétroviseurs pour accroître la sécurité de tous lorsque vous enclenchez la marche arrière.
    12. Si vous éprouvez un quelconque problème avec votre AMM, avertissez votre fournisseur ou un membre de votre équipe de soins.

Responsabilités et obligations

    1. Vous devez lire les présentes directives et les respecter en tout temps lorsque vous utilisez votre AMM.
    2. Vous êtes responsable de toute blessure ou de tout dommage intentionnels causés à vous-même, à autrui ou à la propriété résultant de votre utilisation d’une AMM. Vous comprenez que vous, votre famille ou votre succession acceptez de ne déposer aucune réclamation contre Bruyère, son personnel médical, ses employés, ses administrateurs et ses dirigeants pour tout dommage ou toute blessure que vous pourriez causer.
    3. Vous pourriez devoir rembourser Bruyère, son personnel médical, ses employés, ses dirigeants et ses administrateurs pour les coûts de toute réclamation ou demande faite par une tierce partie découlant de votre utilisation d’une AMM.
    4. Vous êtes responsable des coûts d’entretien, d’ajustement et de réparation de votre AMM, y compris les coûts associés aux modifications requises pour des raisons de sécurité soulevées par l’équipe.
    5. Vous ne devez pas utiliser votre AMM comme une arme : vous perdriez alors votre droit de l’utiliser.

Mesures d’urgence et sécurité incendie

Lorsqu’une alarme retentit, il peut s’agir d’un incendie ou d’un exercice d’incendie. Veuillez rester calme.

Les ascenseurs ne peuvent être utilisés lorsque l’alarme incendie sonne.
Si vous vous trouvez dans le couloir, entrez dans la pièce inoccupée la plus proche, ou demandez de l’aide pour vous y rendre, et restez y jusqu’au signal de fin d’alerte. Les visiteurs qui entrent dans l’établissement lorsque l’alarme sonne doivent rester dans l’entrée jusqu’à ce que la fin de l’alerte soit annoncée.

Pour des raisons de sécurité incendie, l’utilisation de flammes nues, y compris les bougies d’anniversaire, est interdite, sauf dans les chapelles.

Nous encourageons les patients qui souhaitent avoir des bougies dans leur chambre à utiliser des bougies à pile.